La guerre des boutons

Dans la grande guerre cinématographique qui marque cette rentrée 2011 établie sur l’œuvre originelle de Louis Pergaud, vous avez le choix entre l’œuvre de Yann Samuel et celle d’Olivier Barratier pour visionner au choix votre remake de la guerre des boutons.

Une opposition de style et des budgets bien différents pour mettre en scène ces joyeuses bandes de garnements attachants, petit topo du premier sorti, celui de Yann Samuel, la guerre des boutons.

Comme pour la guerre dans les salles, la lutte fait rage entre les villages de Longeverne et de Velran. Les troupes en présence opposent de farouches hordes de jeunes guerriers, pour certains quasiment en couche-culotte, se livrant à des duels impitoyables et dont le trophée suprême est de savoir que leurs opposants vont se faire rosser en rentrant à la maison pour avoir leurs habits sales, ou, pire encore, avec les boutons manquants. Se faire arracher les boutons de son vêtement après avoir été fait prisonnier par l’adversaire constitue d’ailleurs le comble du déshonneur…

Si les présences dans cette version d’Alain Chabat (qui interprète le professeur des rejetons de Velran) et de Fred Testot (dans le rôle du curé) ajoutent une dimension comique intéressante, on notera surtout une ambiance bon enfant (c’est le cas de le dire) beaucoup plus qu’un film réellement drôle même si le sujet s’y prêtait pourtant…

Il serait fort sévère pour autant de dire « si j’avais su j’aurais pas v’nu« , réplique d’ailleurs absente du film pour cause de droits, car dans l’ensemble on passe quand même un agréable moment, les lebrac et autre tigibus s’en sortant relativement bien. Disons plutôt, aurait pu mieux faire. Comme la version de Barratier ? La réponse dans quelques jours.

La bande annonce de la guerre des boutons : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19241614&cfilm=188649.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.