Acheter une raquette de tennis de table de compétition

Quand on est un joueur de tennis de table, acheter une raquette de compétition est une action qui relève aussi bien du technique que de l’affectif.

Raquette de tennis de table de compétitionIl faut dire également qu’acheter une raquette de tennis de table n’est pas un acte d’achat anodin mais plutôt un investissement, les raquettes de compétition oscillant facilement entre 90€ et 130€. Avec des revêtements entre 25 et 35€ pièce, à multiplier par deux bien évidemment il faut ensuite acheter le bois de la raquette, le prix pouvant grimper très vite en fonction de ses caractéristiques : le nombre de couches de bois qui impacte par la suite votre toucher de balle. En général plus il y a de couches et plus votre raquette sera rapide ce qui va bien aux joueurs offensifs, et moins il y en a, plus votre raquette aura ce qu’on appelle en tennis de table du contrôle c’est à dire que vous aurez une meilleure tenue de balle et plus de facilité à placer cette dernière, ce qui correspond davantage aux joueurs défensifs. Ne vous reste plus qu’à trouver la meilleure combinaison et la meilleure adéquation avec les revêtements de votre raquette.

Vous retrouverez enfin, concernant le bois, d’autres éléments qui viendront modifier ses caractéristiques tels que les éventuels traitements sur le bois, le fait que le manche soit creux, ou encore sa forme, droit, concave ou analogique.

Acheter un revêtement pour sa raquette

Pour les revêtements (autrement appelés plaques) de votre raquette c’est le même principe à la différence près que vous avez une donnée supplémentaire qui s’ajoute aux caractéristiques de la raquette que vous allez vous fabriquer, la variation.

Cette donnée correspond aux effets que vous allez pouvoir mettre dans la balle.
Vous retrouvez ainsi la vitesse et le contrôle comme pour le bois, les deux étant intimement liés d’ailleurs, et la notion d’adhérence de votre revêtement.

Revêtement rouge d'une raquette de compétitionAinsi par exemple, le vari spin de la marque Tibhar est reconnu, comme on peut le déceler dans son appellation pour sa capacité à mettre beaucoup d’effet dans la balle. Ce revêtement servira les joueurs qui utilisent beaucoup les variations d’effets.

Qu’elle que soit la marque, de Tibhar à
Yasaka en passant par Butterfly ou Stiga, chaque marque propose des plaques avec plus ou moins d’adhérence.

D’autres plaques sont en revanche spécialisées dans le fait de n’avoir que très peu d’adhérence. L’intérêt? Vous ne pourrez pas mettre beaucoup d’effet dans vos balles, mais vous ne serez pas non plus gêné par les effets de votre adversaire. Mieux encore, certains revêtements retournent les effets de votre adversaire contre lui. C’est notamment le cas de picots, et notamment des picots longs, ou des antitops.

Les couleurs de votre raquette

Enfin, détail qui peut paraître idiot mais qui peut avoir son importance, une raquette de compétition doit toujours avoir une face rouge et une face noire.
Si on y pense toujours au moment d’acheter sa raquette ou quand on achète un revêtement c’est mieux de toujours avoir cela présent à l’esprit quand par exemple on s’équipe avec une nouvelle raquette et qu’on se rend compte que le revêtement qu’on vient d’acheter ne convient pas. C’est toujours utile de pouvoir éventuellement reprendre votre ancien revêtement dans la mesure où il s’accorde avec la couleur de celui que vous changez.

On avait aussi, mais je ne sais pas si c’est toujours vrai et cela n’impacte que très peu logiquement, pour habitude de dire qu’un revêtement rouge est plus rapide qu’un revêtement noir.

L’épaisseur de la mousse du revêtement

acheter une raquette de compétition avec mousses épaissesBien au-delà de sa couleur, ce qui impacte avant tout la rapidité d’une plaque c’est l’épaisseur de sa mousse. Ainsi par exemple, un Yasaka Mark V sera plus rapide en épaisseur de mousse maximum qu’en épaisseur 1,8 ou 2 millimètres. Comme bien souvent en revanche, si vous augmentez l’épaisseur de votre mousse ce que vous gagnez en rapidité, vous le perdez en contrôle. En tennis de table comme pour toute chose, on ne peut pas tout avoir 😉

Faire monter sa raquette

Si certaines personnes laissent le soin au vendeur de la raquette de monter cette dernière, d’autres ont pris l’habitude de la monter eux-même. Ils collent ainsi leur revêtement sur leur bois (avec de la colle normale, la colle rapide étant désormais interdite) et découpent ensuite au cuter la plaque de forme carrée à la base.

Bien entendu, on ne se pose pas toutes ces questions quand on achète une raquette de tennis de table davantage prévue pour du loisir.

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 1 Average: 5]