Éviter d’enlever les croûtes

Résister à l’envie d’enlever les croûtes

Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet qui peut aller du petit bobo au problème de santé que vous avez toutes et tous connu à un moment donné et qui concerne la cicatrisation de notre peau, le fait de devoir se retenir d’arracher les croûtes qui se forment à divers endroits de notre corps : bras et jambes bien évidemment, mais aussi torses et dos, mains et pieds (surtout si vous avez les pieds secs), et enfin toutes les parties du visage, furent-elles partiellement internes : comme les narines et les cloisons nasales ou encore les oreilles.

Cicatrisation : pourquoi ne faut-il pas enlever les croûtes ?

enlever-les-croutes

Il ne faut pas retirer ces dernières car elles représentent la cicatrisation de la peau suite à votre plaie et ouvrent la voie de la guérison cutanée. Les causes de chaque croûte peuvent être très nombreuses : piqûres d’insectes, sécheresse de la peau, saignements suite à des coupures ou des écorchures diverses, etc.

Comment résister à l’envie de gratter et d’enlever la croûte et pouvoir cicatriser ?

Si vous êtes du genre à ne pas savoir vous retenir de gratter dès que vous avez une plaie, il vous faudra trouver des palliatifs pour vous faire passer l’envie et réussir à vous dissuader. Déjà dans un premier temps si vous venez de vous blesser et / ou de constater la plaie, la première chose à faire sera de la désinfecter avec de la biseptine ou un peu d’alcool modifié à 70% suivant ce que vous avez sous la main. Après, au fil du temps et au fur et à mesure que la croûte va se former, (ou se reformer si vous n’avez pas su résister à l’irrépressible envie de retirer la / les premières), il existe deux solutions très simples pour vous permettre de ne pas recommencer. Si la blessure ou cicatrice l’exige, vous avez tout intérêt à trouver une crème cicatrisante, vous trouverez des crèmes qui peuvent graisser la peau et la plaie, si celle-ci le permet, par exemple en mettant de l’Homéoplasmine ou de l’Onctose s’il s’agit d’une plaie qui démange encore suite à la piqûre d’un insecte comme une piqûre de moustique (si vous n’avez pas mis de bracelet anti-moustique !) par exemple. L’autre solution que vous pourrez parfois appliquer en complément de la première consiste à mettre un pansement sur votre plaie en attendant que celle-ci ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

Prochainement d’autres articles dans notre sous-catégorie  du blog santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.