Prévoir ses arrières, le futur

Aujourd’hui nous allons aborder une autre des qualités essentielles pour qui veut perdurer dans l’entrepreneuriat et savoir faire que son activité et son entreprise soient peut-être un peu moins prospère mais au moins pérenne.

Faire des provisions

Faire des provisionsPrévoir ses arrières et anticiper des jours moins chantants est une véritable qualité que devrait posséder chaque petite entreprise. Si, de la part des sociétés d’une plus grande envergure on peut s’attendre à ce qu’elles retombent toujours sur leurs pattes (ce qui est d’ailleurs très loin d’être systématique), c’est encore moins vrai pour les petites structures. Et l’erreur de ne pas anticiper en faisant des provisions pour le futur sur le chiffre effectué est tellement humaine et légitime. Souvent quand on se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat, on en bave quand même pas mal (on en revient ici à ce que je disais sur le fait de ne pas compter ses heures), au moins au début et le tout pour des clopinettes. Du coup, quand les premiers résultats sont là, que les premiers bilans s’assainissent encore un peu plus, on a tendance à croire que le plus dur est fait. Si cela peut parfaitement être vrai, cela ne doit pas pour autant se substituer à la vigilance de lendemains moins chantants, lesquels peuvent tout à fait survenir avec des facteurs exogènes : crise économique qui s’intensifie dans votre secteur d’activité, gros client permanent qui met la clé sous la porte, etc.

C’était donc le conseil à tous les entrepreneurs qui se lancent et qui ne peut que vous faire du bien, faites des provisions. C’est bien plus sûr que des prévisions.

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *