Supercondriaque

Supercondriaque

supercondriaque

Et voici le dernier billet de ma journée cinéma de mardi, mais si vous savez, avec le film qui était sensé me détendre après la douloureuse des réparations bagnolesques, Supercondriaque. Et bien ce dernier a parfaitement rempli son office en me faisant passer un très agréable moment. En reprenant les grands standards qui avaient fait le succès de Bienvenue chez les ch’tis (et parfois aussi Rien à déclarer) Dany Boon signe un nouveau gros coup au niveau des films à succès. Un succès logiquement au rendez-vous puisqu’une nouvelle fois on rigole de bon cœur avec un humour basé essentiellement sur des situations rocambolesques et le jeu des acteurs (grimaces, etc.).

On ne change pas une équipe qui gagne

Alors ce ne sont pas exactement les mêmes que dans les deux succès, il y a bien de nouvelles têtes au casting, dont Alice Pol dans les rôles principaux, mais on remarque que Dany Boon aime à faire appel à des personnes qui lui ont permis de façonner son succès populaire au cinéma. Vous reconnaitrez bien vite, outre Kad Merad, bien évidemment, des têtes dont vous vous direz mais si, c’était untel dans bienvenue chez les Ch’tis. Je pense ici notamment à Bruno Lochet, à Jérôme Commandeur et à Guy Lecluyse.

L’histoire du film supercondriaque

Je ne vais pas ici vous la faire longue, vous avez sans doute toutes et tous eu l’occasion de voir les bandes-annonces du film et si tel n’était pas le cas, je vous invite d’ailleurs à cliquer sur le lien Allociné en bas de page où vous retrouvez au passage l’affiche du film qui illustre ce billet. Romain Faubert (Dany Boon) est un hypocondriaque du plus haut degré que son médecin traitant et ami (Kad Merad) a bien du mal à faire évoluer, jusqu’à ce qu’il trouve l’amour en la personne de la sœur de son ami (Alice Pol).

Un bon moment de détente

Comme je vous l’ai dit plus haut et je vous le répète une nouvelle fois, on passe un bon moment de détente. Ce n’est sans doute pas assez intellectuel pour une élite boboiste bien pensante mais pour se détendre avec des gags visuels c’est parfait et c’était d’ailleurs bien là l’objectif.

La fiche Allociné : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=212120.html

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 1 Average: 4]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *